Des porte-vélos sur les autobus de la STM ?

Montréal se dit un endroit important pour les cyclistes et le transport en commun et pourtant, je me suis toujours demandé pourquoi il n’y avait pas de porte-vélos sur le devant des autobus de la STM comme je vois dans d’autres villes nord-américaines.

Découverte du forum de metrodemontreal.com il semble que cet accessoire fera ces débuts dans un futur rapproché. Ce qui n’est pas encore clair quelles lignes auront les supports où même si les porte-vélos arriveront un jour. Ce qui est certain c’est que le débat sur le forum prouve que la nouveauté ne fait pas l’unanimité chez les amateurs du moyen de transport.

Sur la photo, vous pouvez voir deux autobus avec deux modèles différents de « rack à bécyk ». Chaque porte-vélos pourrai tenir jusqu’à deux vélos. Le cycliste n’a qu’à abaisser le support et y placer son vélo. Pour l’avoir vu à d’autre endroit, les vélos sont stables et sans danger. Si cela peut empêcher les foutus chauffeur de bus de coller a 5cm mon pare-choc d’auto, c’est une bonne nouvelle pour moi au moins.

Ce système est utilisé à beaucoup d’endroit sur la planète et je ne vois pas pourquoi ça ne serait pas le bienvenue ici. Lisez le fil à ce sujet dans le forum et vous serez surpris des raisons évoquées par les sceptiques. Ça rallonge l’autobus, ça va retarder les routes, les chauffeurs vont devoir sortir et aider les cyclistes. Mais ma raison préférée est; si tu fais du vélo, c’est pour être en forme, donc continue de pédaler.

Allons nous voir ces porte-vélos apparaître sur les lignes Du Parc et Pie IX bientôt? Qui sait, mais si nous sommes pour dire haut et fort que Montréal est la reine du transport durable, aussi bien le souhaiter leur arrivée prochaine.

Porte-Vélos sur autobus
Photo par allroadmtl, membre du forum metrodemontreal.com

Commentaires

Écrit par :

Amoureux de Montréal, fasciné par l’histoire de la ville, son urbanisme et sa toponymie, ni historien ni spécialiste du sujet. Martin aime trouver des réponses aux questions qui sont posées. Les billets que vous lisez ne sont que les résultats de la quête vers des réponses et le besoin de partager.