Raffinerie Shell transformée.

Franchement, je ne sais pas si c’est une bonne ou une mauvaise nouvelle. Shell fermerai sa raffinerie de Montréal-est pour la transformer en simple terminal de distribution d’essence, diésel et carburant d’aviation. C’est certain qu’il y aura une mise à pied importante d’employés, mais ça pourra peut-être aider l’air ambiant de l’est de Montréal.

Il n’y a pas vraiment d’information pour l’instant sauf cette note dans le bulletin d’information « Employés, médias, gouvernements et autres intéressés seront tenus informés de l’évolution du projet au cours des prochains mois, au fur et à mesure que les plans généraux de transformation en terminal se concrétiseront. Pour le moment, les activités d’exploitation se poursuivent comme à l’habitude à la raffinerie. » On se rappellera qu’au cours de l’été 2009 Shell avait fait un appel d’offre à l’échelle internationale pour l’achat de sa petite raffinerie de Montréal. La Royal Dutch Shell avait alors avoué être à l’étude sur l’avenir de la raffinerie, vendre, transformé en terminal où tout simplement fermé.

Tel que vous pouvez lire dans cet article de la Gazette du 1er juin 1932, la raffinerie avait été annoncée aussitôt qu’en 1932 avec une ouverture en 1935. En ce moment la raffinerie emploi plus ou moins 500 employés. Pour les écolos d’entre vous, je ne sais pas ce que cela peut vouloir dire, mais c’est certain que les commentaires ne seront pas totalement négatifs. Histoire à suivre.

Commentaires

Écrit par :

Amoureux de Montréal, fasciné par l'histoire de la ville, son urbanisme et sa toponymie, ni historien ni spécialiste du sujet. Martin aime trouver des réponses aux questions qui sont posées. Les billets que vous lisez ne sont que les résultats de la quête vers des réponses et le besoin de partager.