Radars photo

Si vous êtes automobiliste, vous avez surement entendu la manchettes aujourd’hui nous avisant que les radars photos du Ministère des Transports étaient sur nos routes pour y rester. En plus des 15 déjà installés, 25 nouveaux appareils feront leur apparition et à ça je dis…. meh!

Comme d’habitude, un peu d’explication à mon raisonnement et à mes points de vue. Je suis automobiliste aguerri, j’adore ma voiture sport et je vais avouer, au grand dam de ma conjointe, avoir le pied pesant avec une vitesse moyenne un peu plus élevé que la vitesse suggérée sur les panneaux. Je croise sur une base très régulière un radar photo standard, un au feu rouge et finalement, le radar mobile de la Rue Notre-Dame et je ne me suis jamais fait prendre jusqu’à maintenant. Pourquoi me demanderez-vous? Puisqu’il y a tellement de panneaux indicateurs vous avisant de la proximité d’un de ces machins qu’il faut être complètement épais et dans la lune pour le manquer, a priori vous ne devriez même pas être derrière le volant. Mais ce n’est que mon opinion.

Maintenant, appelons un chat un chat. Le MTQ a beau nous dire que c’est pour le bien de la sécurité, le Ministre Norman MacMillan sur différentes tribunes aujourd’hui nous a répété à plusieurs reprises que les cinémomètres photographiques ne sont pas des « trappes-à-ticket » ou des « machines à imprimer de l’argent » mais entre vous et moi, elles le sont et à ça je dis…meh! Elles SONT des machines à revenus et c’est tant mieux ainsi, c’est le plus bel exemple d’utilisateur-payeur, tu violes la loi, on te donne un billet, les limites de vitesse ne sont pas des suggestions après tout. M. McMillan, arrêtez de nous faire à croire que ce n’est pas des revenus supplémentaires. Au contraire, dites le haut et fort, cet argent amassé par des gens qui ont brisé les règles de la route servira à indemniser les victimes et leur famille de chauffard avec les facultés affaiblies, dans un fond de sécurité routière qui a déjà un surplus de 5 millions. Ainsi, leur installation n’aura pas l’impression d’avoir l’air de taxes cachées, mettez cartes sur table et vous gagnerez un peu plus de respect.

Mon deuxième argument est aussi simple. Avez-vous déjà eu une contravention? Si oui, vous vous êtes surement dis la phrase suivante « Pourquoi y’é pas en train de pogner des vrais criminels au lieu de moi qui roulait rien qu’un peu trop vite en retard pour mon rendez-vous? ». Avouez le, nous l’avons tous dit un jour ou l’autre. Et bien vos voeux son exaucés. Avec l’installation des appareils photos, nos hommes et femmes de la force policière pourront passer plus de temps avec de vrais criminels. Plus besoin d’affecter un policier et une voiture à faire le pied de grue avec son séchoir à cheveux sur le bord de l’autoroute, quelques enseignes vertes vous avisant de sourire pendant que l’on prend votre photo et le tour est joué, vous avez été pris au piège, sans avoir eu à payer un salaire de plus.

Mon dernier argument est pour contredire ceux et celles qui crient à qui veulent bien les entendre que ça brime leur vie privée. La prochaine fois que vous êtes dans votre véhicule regardez bien autour de vous, grâce à des panneaux vitrés entièrement transparents, vous pouvez voir à l’extérieur ce qui vous permettra de voir la route et les alentours. Je répète, vous êtes entouré de vitres, ce n’est donc pas un espace privé, c’est un espace personnel que vous devez partager avec tous et chacun autour de vous dans le trafic, avec les piétons et vos voisins de stationnement. Alors, si vous ne voulez pas être vu avec quelqu’un en particulier ou vous ne voulez pas que l’appareil vous capture en train de faire des recherches nasales, être entouré de vitres n’est pas la meilleure place.

Que je sois d’accord avec lui ou non, le Maire a ces réserves au projet de radars photo et les partis d’oppositions sont d’accord avec lui, puisque c’est quelque chose qui se passe très, très, très rarement, je vais lui donner le crédit de se lever pour sa ville. Habituellement, je ne suis pas du genre à rire Monsieur le Maire que je respecte quand même malgré ces défauts, mais cette fois-ci, il a dit une phrase qui va complètement passer inaperçue et qui m’a énormément fait rire. Au sujet des panneaux de signalisation qui sont installés nous avertissant qu’un radar photo approche, il a simplement répondu. « La signalisation à Montréal est assez compliquée comme ça »! M. Tremblay, si vous trouvez que votre propre signalisation est trop compliquée, peut-être est-il temps de trouver la solution à ce problème avant de blâmer le MTQ de vouloir en installer de nouveaux?

Écrit par :

Amoureux de Montréal, fasciné par l'histoire de la ville, son urbanisme et sa toponymie, ni historien ni spécialiste du sujet. Martin aime trouver des réponses aux questions qui sont posées. Les billets que vous lisez ne sont que les résultats de la quête vers des réponses et le besoin de partager.