Quebecor, plus blanc que blanc.

Mon opinion sur le sujet sera court mais je ne pouvais garder sous silence ce geste au siège social de Québecor. Vous avez surement remarquer que je ne suis pas un grand amateur des produits Québecor. Même Archambault n’est plus ce qu’il était depuis son acquisition. Mais la manchette a été plutôt ignoré par la populace hier.

Des étudiant membre de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (surement du cegep du vieux et de son grand frère l’UQAM) qui manifestaient dans les rues de Montréal ont saccagé le lobby du siège social de la compagnie. La direction grace à sa propre compagnie QMI a déploré l’inaction des forces policières, qui étaient pourtant présentes sur place et se sont abstenues d’intervenir afin de protéger les lieux et les personnes qui s’y trouvaient.

Donc, des étudiants pro-syndicale entre dans le siège social d’une compagnie en lock-out depuis plus de deux ans, et ne sont pas arrêté ou maîtrisé par des policier eux aussi syndiqués. Les autres médias en parle à peine et l’action n’est vraiment pas le sujet autour de la cafetière ce matin.

Peut-être que quelqu’un devrait les avertir que la plupart des gens qui n’écoute pas La Poule aux Oeufs d’or en ont marre de l’attitude plus blanc que blanc de Québecor, que quand ce genre d’action se produit, c’est surement le temps de faire un examen de conscience. Québecor aurait tellement la chance d’être un fleuron comme Bombardier, CAE ou SNC-Lavalin, malheureusement, les syndicats ont décidé autrement.

Commentaires

Écrit par :

Amoureux de Montréal, fasciné par l'histoire de la ville, son urbanisme et sa toponymie, ni historien ni spécialiste du sujet. Martin aime trouver des réponses aux questions qui sont posées. Les billets que vous lisez ne sont que les résultats de la quête vers des réponses et le besoin de partager.