Prendre de la boisson pendant son enfance

Il y a eu une étude, publiée dans le journal de Montréal, qui démontre qu’un garçon sur deux ont déjà consommés de l’alcool avant la fin du primaire. Ma première réaction était « c’est impossible, ils doivent pas faire la différence entre prendre une gorger et prendre une bière au complet ». Après vérification, l’étude ne démontre pas ce qu’ils entendent par « consommation ».

Par la suite, je me suis penché sur mon passé, pour me rendre compte que j’avais déjà bu une bière vers l’âge de 10 ans. L’histoire était que je couchais chez un ami et son grand frère (16 ans) nous gardait. C’est grâce a ce grand frère que j’ai bu ma première bière, c’était une O’keefe. J’ai trouvé ça mauvais, mais j’étais content de faire quelque chose comme les « grands »! Je ne suis pas devenu alcoolique. Je me rappelle qu’à cet âge, nous voulons tous faire des choses qui ne sont permises qu’aux adultes. On se sent spécial. Comprenez-moi, je n’encourage pas les enfants à prendre de l’alcool. Je veux juste dire que je me rappelle comment on se sent cet âge.

Par contre, j’ai entendu un commentaire en particulier, à la radio, qui m’a soulevé le poil des bras. Il y a un couple de parent qui récompenses leurs enfants avec une grosse bière s’ils ont été tranquille durant la semaine. Ces enfants ne sont pas des ados, ils sont d’âges primaires. Je comprends la méthode du renforcement positif (donner une récompense suite à une bonne action), mais donner de la bière à des enfants, NON. Ce comportement des parents est inacceptable. L’alcool n’est pas bon pour des enfants en pleine croissance. En plus, ça banalise l’alcool à l’état de bonbon. Il y d’autre façon de récompenser les enfants.

Donc, la morale de l’histoire revient toujours au même lorsque l’ont parle d’éducation des enfants. Ce sont aux parents de montrer l’exemple. Comme on peut voir, ce n’est pas parce qu’une personne à l’âge adulte qu’elle a nécessairement du jugement.

Écrit par :