Parc Jean-Drapeau vs St-Lambert.

Les résidents de St-Lambert, une municipalité de 22 000 personnes, sont depuis plusieurs années exaspérés du bruit et je peux comprendre leur frustration. Les autorités de la ville ont même fait l’achat de deux sonomètres au coût de 25 000$ qui effectueront des mesures sonores. Les Maires de St-Lambert et de Montréal se sont même rencontrés en début de saison pour en discuter. Rappelons que les règles exigerait une limite de 60 décibels prêt des quartiers résidentiels.

L’envers de la médaille est qu’il faut comprendre que si tu t’installes à quelques kilomètres de la deuxième plus grande ville du Canada, contre le vent, séparé que par un plan d’eau, tu dois t’attendre à avoir du bruit, surtout pendant l’été et surtout, seulement à l’opposé d’une île qui depuis 1967 sert spécifiquement à la présentation d’événements spéciaux, il est facile de se faire passer pour un nimby (not in my back yard), un « pas dans ma cour ».

Gilles villeneuve, Grand Prix Formule 1, de Montréal. 1978
Gilles villeneuve, Grand Prix Formule 1, de Montréal. 1978

par soucis de transparence, je vais donner mon opinion tout de suite et retomber dans la neutralité ensuite, j’habite une rue du centre-ville qui est très bruyante, une rue principale où la circulation, les manifestations, les sirènes et les gens qui sortent des bars à 3h du matin remplissent les rues. Ce n’est pas un appartement, c’est un condo, j’ai donc acheté sur une artère commerciale par choix, parce que j’aime le bruit et l’ambiance de la ville et plusieurs personnes me trouve dingue d’avoir investi cet argent dans un environnement aussi bruyant. Ce n’est pas tout le monde qui voit les choses de la même façon et je respecte leur choix. Ceci étant dit, Montréal est une métropole culturelle avec une scène internationale qui pourrait prendre plus de place. Je crois qu’il est inconcevable qu’un village tel que St-Lambert aurait le pouvoir de faire cesser la progression internationale d’une métropole tel que Montréal à cause de quelques fins de semaine par année, où leur petit train train quotidien est dérangé. Je n’ai pas le droit de chialer contre mon voisin qui « blast » sa musique trop forte si je danse sur sa musique en même temps, les Lambertois ne semble pas aimer la danse.

Les résidents de St-Lambert ont vu au cours des années une augmentation d’événements au Parc Jean-Drapeau. Se joignant à la formule un, les bolides du Nascar (disparus depuis) et plusieurs festivals de musique ont aussi fait leur apparition et c’est là que le bas blesse. Le Grand Prix, une histoire de quatre à cinq jours par année peut-être endurable par contre ces quelques jours sont devenus une histoire de 12 à 15 fins de semaine durant tout l’été et la patience a sûrement ces limites. Selon les derniers chiffres de 2011, c’est plus de 55,5% de la population qui ont plus de 45 ans, une population qui ne veulent pas nécessairement déménager et qui sont probablement dans la même résidence depuis plusieurs décennies. Je ne crois pas que l’arrivée de l’hydroaéroport CPV2 soit tout à fait la bienvenue non plus.

En revanche, il est difficile de trouver un meilleur ou plus bel endroit pour participer à des concerts en plein air qu’au Parc Jean-Drapeau. Du côté logistique, c’est l’endroit rêver pour les organisateurs. Un accès au métro (sauf cet été j’en convient), un endroit où le contrôle de la foule est plus facile et loin de grandes artères commerciales du centre-ville qui pourrait empiéter dans leur profit. Pendant qu’un des festivals a lieu dans le Quartier des Spectacles, que le cirque est dans le Vieux Port il est également possible de tenir un « Osheaga » dans le Parc. Ces trois événements majeurs, en même temps et seulement à quelques minutes de transport en commun. Si ça ce n’est pas le genre d’été parfait pour les organisateurs, je ne sais pas ce que ça prendrait de plus.

osheagafoule

À n’en déplaise aux gens de Silence St-Lambert, le PJD est probablement est l’endroit où ces spectacles dérangent fort probablement le moins de résidents. Il y a certaine alternative, mais j’imagine que nous aurions le même problème. L’idée du Parc Angrignon m’est souvent venu à l’idée, ce parc près d’un métro et méconnus de beaucoup de personnes est un des plus grand de l’île, sauf que les arbres recouvrent presque en entier les terrains. Autre endroit pourrait être le Parc Thérien de Verdun, encore une fois, le métro est prêt….ainsi que l’Hôpital de Verdun, ce terrain est donc hors de question. Parc Jarry? Trop de résident. Parc Lafontaine? Trop de Hipster. Il y a un seul endroit qui je crois, pourrait accueillir ce type d’événement avec un accès au transport en commun respectable et avec le moins de résident possible, le Centre Environnemental St-Michel pourrait être une belle alternative pour au moins changer le mal de place de temps à autre.

Des études ont été effectués pour savoir où étaient les meilleurs endroits pour les scènes pour diriger le bruit le plus loin possible des rues de St-Lambert. Des études contestées de part et d’autre se contredisent affirmant quelquesfois que 50 dBA serait la limite permise, d’autres fois, 60 dBA mesuré aux limites de propriété du plaignant. Cela doit dépendre de qui paye pour l’étude. Pour vous mettre en contexte, 60 décibels est l’équivalent d’une discussion à voix normale entre deux personnes à un mètre de distance.

les organisateurs dans tout ça? Bien il faut comprendre que l’installation de scènes, de gradins et de différente infrastructures peuvent prendre une bonne partie de leur budget. Alors, changer de parc entre Heavy MTL et Osheaga serait plutôt dispendieux et n’en vaudrait donc plus la peine. Le Piknic Électronik, même si je crois que ce dernier ne dérage absolument pas les résidents, a pris sa place autour de l’Homme de Calder et il serait difficile de l’imaginer ailleurs. Le Grand Prix n’aurait plus la même envergure et retour financier s’il était à Mosport ou à Tremblant. Montréal se targue d’être la métropole culturelle du Canada et ces concerts sont presque devenus indispensables au rayonnement de la ville et à preuve du contraire, le Parc Jean-Drapeau reste le meilleur endroit pour les voir.

pjd

Silence St-Lambert est un organisme citoyen ayant pour but de faire cesser le bruit ambiant pour les résidents des rues longeant des berges sud du Fleuve St-Laurent. Leurs intentions est bonnes j’en conviens, il ne demande pas la fin de ces événements, ils ne demandent qu’une baisse du volume, surtout lors des concerts rock. Mais il est difficile de réduire le bruit d’une formule un ou des feux d’artifices de La Ronde. Ils se sont quand même énormément réjoui lors du départ de la série Nascar du Circuit Gilles-Villeneuve.

Nous voici rendus au point qui m’a poussé à écrire cet article aujourd’hui. En regardant dans mes fils d’actualités sur le web, je découvre qu’un nouveau festival est annoncé pour la mi-août. Après le Grand Prix les 6-9 juin, le Vans Warped tour le 5 juillet, Osheaga du 1er au 3 août, Heavy Montréal les 9 et 10 août voilà un petit nouveau, le Festival Ile Soniq les 15 et 16 août avec rien de moins que Tiesto en tête d’affiche. Ensuite, suivront Linkin Park et 30 second to Mars le 23 août et pour clore la scène, Arcade Fire le 30. C’est pas moins de 14 jours et soirs de musique et si les habitants de St-Lambert pensaient que le bruit était intense avec ces concerts, attendez d’entendre les basses d’un festival de musique électronique comme le nouveau Festival Île Soniq. Ce nouveau festival est l’équivalent d’un pied de nez au Nimbys de la Rive-Sud!

Je l’avoue encore une fois, je ne suis pas neutre dans ce débat, j’ai vraiment essayé de ne pas le laisser paraître durant l’écriture de ce texte et j’ai fort probablement échoué grandement. Mais blague et opinion à part, les résidents de St-Lambert on le droit de pouvoir profiter de leur moment extérieur autant que les Montréalais. Ils ont fait le choix d’aller habiter en banlieue pour profiter de sa tranquillité, ils méritent de ne pas avoir à endurer le bruit constant que ces événements peuvent apporter et j’espère que le litige pourra trouver une solution avec tout le monde mettant un peu d’eau dans leur vin.

En attendant, voici ce que les fins de semaine d’août vous réserve;

Osheaga
MTL
ilesoniq
Écrit par :

Amoureux de Montréal, fasciné par l'histoire de la ville, son urbanisme et sa toponymie, ni historien ni spécialiste du sujet. Martin aime trouver des réponses aux questions qui sont posées. Les billets que vous lisez ne sont que les résultats de la quête vers des réponses et le besoin de partager.