Moins de Jazz à MTL

Franchement, c’est deux annonces déroutantes en une. Premièrement, nous aurons le droit, que dis-je, le privilège d’avoir dans la métropole une nouvelle chaîne de radio poubelles à la Radio X de Québec. Ensuite, nous perdons notre seule chaîne de Jazz en ville. Si vous suivez notre compte twitter @proposmontreal ou même ici directement sur le blogue, vous savez à quel point j’ai une dent contre la radio Montréalaise. Voilà une nouvelle qui m’aidera pas du tout. RNC Média a fait ces demandes en débuts d’année au CRTC et ce n’est pas sans heurt que la décision a été prises.

Débutons par la première partie de cette manchette, Montréal aura le droit dès septembre à sa Radio X. Premièrement, avons nous vraiment besoin d’une autre radio parlée en ville ? n’avons-nous pas déjà la première chaîne de Radio-Canada et le 98,5 ? J’avoue que la droite a le droit de se faire entendre et Rad-Can est surement la plus à gauche d’elles et le 98,5 est plus au centre. Mais justement, je n’écoute plus le 98,5 depuis longtemps, j’ai le gout de me tirer une balle dans la tête à chaque fois que j’écoute Arcand ou Dutrizac qui adorent tous deux nous rappeler qu’il est impossible de ne rien réussir à Montréal et au Québec en général. (je vous lance au défit de me trouver de bonnes nouvelles dans ces émissions). Mais voilà que la droite va s’en mêler, ce sera définitivement impossible pour Montréal de regagner de l’estime de soi avec ces chaînes sur les ondes. Les anglophones ont l’expression parfaite pour ce genre de situation, « Kick them while the’re down ».

Pour avoir passé par Québec à plusieurs reprises au cours des dernières années, j’ai dû me taper ma juste part de Radio X et je vais devoir vous dire que ce n’est pas ma tasse de thé. Si vous ne l’avez pas fait encore, je vous invite à écouter leurs émissions de grande écoute à partir de leur site web et vous faire votre propre opinion.

Le plus dramatique pour moi ce n’est malheureusement pas l’ouverture d’une radio poubelle, je ne l’écouterai pas, c’est mon choix. Où ça fait mal c’est que cette nouvelle chaîne va prendre le 91,9 CKLX FM, soit, Planète Jazz qui appartient aux mêmes propriétaires, RNC Média qui n’a qu’une seule chaîne à Montréal sur les quelque 20 stations dans leur catalogue. Selon Patrice Demers, directeur général-division Québec chez RNC, la station n’était tout simplement pas rentable. J’écoute cette station à trois ou quatre fois par semaine et presque pendant deux semaines entières pendant le festival et je dois faire un autre aveux, à l’exception de la musique, les émissions étaient plutôt de mauvaise qualité, j’ai vu plus de talents sur les ondes de radios étudiantes de CEGEP. Ce qui explique surement pourquoi cette chaîne n’était pas rentable. Malgré le fait que le siège social de RNC se retrouve à Montréal, il était évident que les décisions étaient prises en région et la radio ressemblait à ça!

Nous allons perdre la seule station de jazz de la ville qui détient un des plus grands festivals de musique de style au monde. Montréal se place toujours dans le Top 3 des festivals de Jazz de la planète avec ceux de Nouvelle-Orléans aux États-Unis et celui de Montreux en Suisse. Avec une ville qui est capable d’organiser ce genre d’événement et où les spectacles de Jazz ont lieu dans des salles pratiquement toujours pleines, vous ne pourrez pas me faire à croire que cette chaîne, si elle était bien gérée, ne pouvait pas être rentable. Si vous êtes déjà allé au Upstairs ou chez Jojo, vous savez de quoi je parle. Et je ne mentionne même pas les spectacles réussis à l’Astral, propriété du groupe du même nom.

J’espère que le départ de Planète Jazz ne fait qu’offrir sur un plateau d’argent le monopole du Jazz à Astral qui saura en profiter. En conclusion, je crois que c’est une décision d’une compagnie qui connait mal Montréal et la preuve, la première émission annoncée de cette nouvelle Radio X Montréal sera le « Maurais Live », diffusé de… Québec, pas la façon la plus intelligente d’attirer de nouvelles oreilles sur sa chaîne qui fait son entré dans une ville qui considère déjà la vieille capitale comme un village.

Nous devons toujours donner la chance au coureur et comme j’ai mentionné, ce n’est pas l’arrivée d’une chaîne qui me chagrine, c’est le départ d’une autre. Montréal une région de plus de 3.5 millions de résidents ne possède aucune radio francophone de sports en continue, aucune radio de Jazz, Aucune radio de musique alternative ou de World Beat. Essayez de me faire croire maintenant que la radio de Montréal n’est pas malade.

Écrit par :

Amoureux de Montréal, fasciné par l'histoire de la ville, son urbanisme et sa toponymie, ni historien ni spécialiste du sujet. Martin aime trouver des réponses aux questions qui sont posées. Les billets que vous lisez ne sont que les résultats de la quête vers des réponses et le besoin de partager.

Un commentaire

  1. Brigitte
    26/07/2012

    Je suis en retard dans les nouvelles….. C’est une bien triste nouvelle en effet.

Les commentaires sont fermés.