Métro Graphique

STM

Je ne sais pas pourquoi, mais on dirait bien dernièrement qu’un article sur deux sur ce blogue semble parler du Métro de Montréal, je vous promets que ce n’est que coïncidence. Ce que je vous présente aujourd’hui est une des raisons pour laquelle notre métro est si souvent le point central de mes billets, et ce, malgré les arrêts plus fréquents, les frasques de l’AMT et le gars qui ne sent pas nécessairement bon qui s’assoit directement à côté de vous.

Saviez-vous que les 68 stations de notre métro sont toutes uniques par leur architecture, leurs oeuvres d’art et leur design, le métro est littéralement un musée que les gens pressés utilisent à tous les jours sans vraiment le voir. Cette image fascine plusieurs métrophiles et c’est dans les détails que les gares attirent l’oeil. Par exemple, les tuiles de couleurs orangés de la Station Lionel-Groulx représentent les feuilles d’érables tombées à l’Automne sur les trottoirs de Montréal? Justement, tout est dans les détails.

Station Lionel-Groulx par Grégory Taillon
Station Lionel-Groulx par Grégory Taillon

Avec Métro Graphique, ce sont ces styles qui prennent la vedette dans le projet de Grégory Taillon, étudiant au Bac en Architecture qui, inspiré par l’unicité des 68 stations, les a réduits à leur plus simple design. Que ce soit les cercles de la Station Peel, les luminaires de Bonaventure ou les vitraux de Marcelle Ferron de la Station Champs-de-Mars, chacun des caractères uniques des stations sont identifiées dans le plus simple design. Minimaliste au maximum, malgré les noms sur chaque bannière, il est facile de reconnaître l’art des stations.

Tiré directement du site, « C’est pour illustrer et promouvoir cette diversité que j’ai décidé de concevoir 68 bannières représentant chacune des stations du réseau. Dans chaque cas, l’élément le plus représentatif de la station a été illustré, que ce soit le revêtement mural, l’oeuvre d’art, la volumétrie, le plafond, ou un détail en particulier. »

Voici quelques exemple mais je vous invite donc à visiter le site metrographique.com, de vous rendre à votre station préférée du réseau et de voir si Grégory a réussi à atteindre son ambiance. Je vous promets qu’il en a pas raté aucune, même pas le beige de Frontenac!

Station Berri-UQAM par Grégory Taillon
Station Berri-UQAM par Grégory Taillon
Station Fabre par Grégory Taillon
Station Fabre par Grégory Taillon
Station Place-des-Arts par Grégory Taillon
Station Place-des-Arts par Grégory Taillon

Je m’excuse pour les billets à saveur plus légères des dernières semaines, mon boulot à temps plein me prends beaucoup de temps, mais j’essais quand même de vous tenir amusé durant mon absence derrière le clavier. Comme cette petite découverte d’aujourd’hui.

Écrit par :

Amoureux de Montréal, fasciné par l'histoire de la ville, son urbanisme et sa toponymie, ni historien ni spécialiste du sujet. Martin aime trouver des réponses aux questions qui sont posées. Les billets que vous lisez ne sont que les résultats de la quête vers des réponses et le besoin de partager.