Message à Serge Losique

Excuse-moi Serge, mais tu as perdu la bagarre, mais peut-être pas la guerre, c’est à toi à jouer tes cartes comme il le faut. Dans la bataille entre Toronto et Montréal, Toronto nous bat à plate couture depuis quelques années déjà, et ce, même si le Festival des Films du Monde est le festival de cinéma le plus vieux au Canada et il nous présente des films internationaux depuis 1977. Ceci étant dit, le Toronto International Film Festival a pris le dessus et est maintenant reconnu par les gens de l’industrie comme étant un des plus prestigieux au monde.

Ne vous trompez pas, le FFM est un festival important pour Montréal, mais comme vous avez surement entendu dernièrement dans les médias, certains producteurs et réalisateurs locaux sont critiques à son endroit. Mais pourquoi cette guéguerre une fois de plus entre Toronto et Montréal? Le TIFF attire Hollywood, « so be it! » Pourquoi voudrions-nous attirer Hollywood quand nous pouvons attirer le reste de la planète?

Serge, ne t’inquiète pas pour Hollywood, pense plus gros que le rêve américain. Pense planétaire, mais avant, tu dois travailler ton image. Le Festival des Films du Monde a un vieux look, nous sommes bientôt en 2011 et nous allons commencé par comparer les pages web TIFF vs FFM. Ça ne se compare même pas, le TIFF a une application pour téléphone intelligent, le FFM…. même pas un compte Twitter gratuit. Serge, ta compétition devrait être Cannes, pas Toronto avec ses vedettes américaines et anglo-saxonnes. Regarde vers l’Asie, l’Europe ou le Moyen-Orient.

Serge, utilises le web, fais un festival avec l’aide du cinéma en ligne, regarde le site de l’ONF ou tou.tv par exemple, des réussites de nouvelles technologies. Nous avons un avantage que Toronto n’a pas, notre langue, notre culture unique au pays, regarde le monde de la francophonie qui s’offre à toi, regarde vers l’art de la cinématographie des frères lumières au lieu de regarder l’industrie du cinéma comme nos amis canado-américains de Toronto

Serge, tu dois l’avouer, le Festival des Films du Monde de Montréal a malheureusement passé à festival de 2e ordre au Canada, au lieu de t’obstiner et d’essayer de te battre contre les médias comme tu le fais en ce moment, relève-toi les manches et va à la conquête du monde et laisse Toronto devenir une grosse Américaine.

Écrit par :

Amoureux de Montréal, fasciné par l'histoire de la ville, son urbanisme et sa toponymie, ni historien ni spécialiste du sujet. Martin aime trouver des réponses aux questions qui sont posées. Les billets que vous lisez ne sont que les résultats de la quête vers des réponses et le besoin de partager.