L’espace pour le regain de vie

Entre Montréalais que nous sommes, on se le cachera pas, l’espace ceinturant le Stade Olympique n’est pas l’endroit préféré des locaux de l’île. Mais c’est quand même une belle pléiades d’activités qui y sont proposés. Mais pourtant, comme un mauvais souvenir, on dirait que nous essayons d’oublier que ce coin de la ville existe. Dans la continuité de mon dernier billet, voici le parc olympique d’aujourd’hui.

L’Espace pour la vie c’est les attractions touristiques du Biodôme, l’Insectarium et bientôt, le Planétarium. C’est aussi le Jardin Botanique qui, je tiens à le préciser, est toujours considéré parmi les meilleurs au monde. Vous retrouverez plusieurs installations sportives offertes aux Montréalais comme la piscine olympique, terrains de badminton et gym, vous pouvez également louer des quadricycles pour faire le tour de l’esplanade. Dans les parages, il y a une offre incroyable sportive comme l’Aréna Maurice-Richard, le Centre Pierre-Charbonneau et bien sûr, le Stade Saputo, endroit pour voir nos Impacts de Montréal se battre pour une place dans les séries de la Major League of Soccer.

Depuis peu, il semble que la Régie des Installations Olympiques commence à offrir de la variété et nous pousse tranquillement à regarder vers l’est pour trouver quelque chose à faire. C’est comme si quelqu’un avait finalement découvert qu’il y a beaucoup d’espace autour du Stade et que cet espace pourrait servir. Par exemple, dans la poussée pour offrir de la bouffe de rue, les différents camions se donnent rendez-vous les 1er vendredi de chaque mois dès 16h. Vous y retrouverez le Grumman78, mais aussi Pas d’cochon dans mon salon, Crêpe-Moi, Nouveau Palais et Pastaga.

L’Orchestre Symphonique de Montréal et Kent Nagano offriront le 9 août prochain un concert gratuit en plein air sur l’esplanade Financière SunLife du Stade au coin des rues Pie IX et Pierre-de-Coubertin. Pourquoi ne pas aller écouter L’Ouverture 1812 de Tchaïkovski et les Pins de Rome de Respighi en plein air. L’OSM essai d’apporter sa musique aux gens qui ne peuvent pas toujours se déplacer dans la nouvelle Maison Symphonique de Montréal. Alors, c’est une offre exceptionnelle de pouvoir voir ce grand orchestre dans Hochelaga et ce entièrement gratuitement.

Mon point négatif sur la nouvelle utilisation de l’esplanade olympique est que même si je donne le crédit à la Financière SunLife de croire au projet, la publicité prend le dessus très rapidement on commence à avoir une sur-dose de jaunes moutardes.

Bientôt, le Stade lui-même inaugurera un nouveau théâtre pour concert intérieur par nul autre que le Roi de la Salsa Moderne, Mark Anthony. La Nouvelle configuration nommée, l’Amphithéâtre du Stade olympique offre un nouvel espace de spectacle de 15 000 sièges qui seraient le bienvenue à Montréal. Je dois avouer que même moi j’ai mes doutes, ayant vu plus d’un concert dans le grand stade, je vais vous avouer que l’acoustique y est horrible, battu à Montréal que par l’Auditorium de Verdun pour sa médiocrité sonore.

l’Amphithéâtre du Stade olympique qui a été lancé sans trop d’annonce majeur est une réalisation du Groupe VonJ qui nous promet une acoustique réussie grâce à une nouvelle charpente sonore et un système de délais qui permettront de combattre l’écho du béton du Stade. Le président de VonJ, en entrevue avec La Presse mentionnait que les quatre prochains spectacles de l’organisateur auront lieu dans ce nouvel amphithéâtre.

Malheureusement, toutes ces attractions et événements se font sans trop d’attention des grands médias et des Montréalais. Je suis fatigué d’entendre dire que le Stade Olympique est un grand éléphant blanc si personne ne prend l’initiative de se le réaproprier. Avec le Centre Bell qui se retrouve année après année dans la liste des arénas les plus occupés au monde, peut-être qu’il y a un avenir pour le « Big O » dans la culture? Deux stations de métro et offrant beaucoup de stationnement et un accès facile de la rive sud ou de la rive nord pour les banlieusards pourquoi ne pas jeter un nouveau coup d’oeil sur votre Stade cet été, vous serez surpris de l’action qui s’y passe.

NDLR. Je tiens à préciser que personne de la RIO ne m’a approché pour écrire ce billet. 🙂

Écrit par :

Amoureux de Montréal, fasciné par l'histoire de la ville, son urbanisme et sa toponymie, ni historien ni spécialiste du sujet. Martin aime trouver des réponses aux questions qui sont posées. Les billets que vous lisez ne sont que les résultats de la quête vers des réponses et le besoin de partager.