Les partis politiques ce foutent des besoins du peuple: 2e partie le PQ

Après quelques jours d’attentes, c’est maintenant le temps de parler du PQ et de leur façon d’ignorer ce que la population veut.  Depuis la défaite au dernier référendum, le PQ se cherche, son message semble avoir été perdu et les militants du parti, les purs et durs, ne comprennent pas ce que le peuple s’attend du PQ.

Lors de leur colloque au mois de novembre, ils ont parlé de la langue et d’étendre la loi 101 jusqu’au cegep.  Là, ils exagèrent.  Si on se dit un peuple ouvert d’esprit il faut agir ainsi.  Les francophones qui décident d’aller étudier dans un cegep anglophone ne renies pas leur langue maternelle.  C’est une façon de s’ouvrir au monde et de se préparer à la réalité du marché du travail.  Plusieurs d’entre eux, dans le cadre de leur futur fonction, devront travailler avec des entreprises des autres pays.

Oui, c’est vrai le français recule à Montréal.  Lorsqu’ils étaient au pouvoir, ont-ils assez financé le programme pour pouvoir mettre assez de vérificateurs pour faire respecter la loi?  Non, ils n’ont pas fait mieux que les libéraux.  S’il y a beaucoup de gens qui ne savent pas écrire le français, peut être  que c’est lié avec leur réforme scolaire.  Comme de ne pas redoubler les jeunes qui ne réussissent pas.  Leur idée de changer la façon d’enseigner le français n’était pas fort.  Tout ça pour essayer de rendre l’apprentissage plus agréable.  Il n’y a presque plus de dictée de nos jours.  C’était plate les dictées, mais c’était une maudite bonne façon d’appendre le français.

Puis, il y a Jacques Parizeau qui a publié un livre et dit que les québécois ont besoin d’un troisième référendum.  De plus,  Mme Marois et M. Landry, traitent ses propos comme venant d’un vieux sage qui illumine le chemin sombre qu’a emprunté le Québec depuis la défaite au dernier référendum.  Un instant!  Nous avons perdu au dernier référendum à cause de lui et de son équipe de marketing.  Ils n’ont jamais tendu la main vers les ethnies.  Leurs slogans parlaient seulement du Québec aux Québécois, français, français…  Comment voulez-vous que les ethnies se sentent invitées dans se grand rêve qu’est un Québec souverain.

Le PQ n’a pas modernisé, ni adapté son message aux attentes du peuple.  Au lieu de dire que leur priorité est de faire du Québec un pays souverain.  Ils devraient plutôt dire que leur premier objectif est de représenter les intérêts du Québec, pas mettre cela en deuxième.  De plus, il ne faut pas promettre un référendum dans leur prochain mandat.  Le peuple n’aime pas que le PQ essaie d’enfoncer dans le fond de la gorge un autre référendum.  Ne dites pas, non plus, que vous allez attendre les conditions gagnantes, ça ne veut rien dire de concret pour la majorité de la population.  C’est simple, dites que vous allez faire un référendum lorsque le peuple en voudra un.

De toute façon, la fièvre de la souveraineté va revenir lorsque les conservateurs vont être majoritaire à Ottawa.  Ils ont trop de différence dans leurs façons de procéder par rapport à la mentalité québécoise!

Commentaires

Écrit par :