Les Chialeux professionnels

Il y a la blogosphère, il y a les pages Facebook, il y a les lignes ouvertes à la radio de chialeux professionnels et il y a probablement encore le courrier dans les éditoriaux de nos journaux, du moins ceux qui ne sont pas en grève. Tous ces médiums permettent aux chialeux de cette métropole de décrier le plus possible sur des projets comme Griffintown ou sur l’échangeur Turcot. Ça leur permet de faire des demandes aussi loufoque qu’avoir une Ste-Catherine piétonnière de Papineau à Atwater.

Dans notre population, ce sont les chialeux que nous entendons le plus souvent, le pire, c’est qu’ils ont vraiment l’impression qu’ils parlent pour nous tous. Je vais malheureusement dire que je suis fatigué des chialeux professionnels. Le fait est qu’ils sont qu’une petite partie de la population. Probablement moins que 10% de la population partagent leurs opinions différents projets à n’importe quel moment. Un autre 10% de la population est bâti de ceux qui sont pour le projet et je ne parle pas d’investisseurs ici, je parle vraiment de gens, qui approuvent des projets pour un avancement de Montréal. Un bon exemple de ces gens pour un avancement de la Métropole est le forum mtlurb.com. Mais il nous reste 80% de la population, ce 80% est constitué de gens qui n’en ont rien à foutre de ces projets et qui vont croire peut importe ce que TVA ou V vont leur dire.

Mais ce 80% est très naïf, n’est pas au courant des faits, demandez à un citoyen de St-Léonard ce qu’il pense du projet de Griffintown, sa réponse sera, « c’est où Griffintown? » Demandez à une personne habitant Ahuntsic ce qu’elle pense de l’échangeur Turcot, sa réponse sera, que ce n’est pas sur son chemin, donc ce n’est pas important pour elle. Le problème c’est que ce naïf 80% vont souvent répéter ce qu’ils entendent dans les médias et ce que nous entendons c’est souvent le 10% de chialeux professionnels.

La métropole du Québec n’est simplement pas capable de faire aboutir ces projets à cause d’un 10% de la population qui chialent et d’un 80% qui s’en balance, le 10% qui le veulent vraiment, le 10% qui veut faire avancer Montréal dans une situation économique positive lui, doit faire ses baguages et partir. Ensuite on se demande pourquoi il y a exode des cerveaux au Québec, pourquoi les compagnies étrangères investissent à Toronto ou Calgary au lieu d’ici et pourquoi les CHUM ne sont pas en construction, pourquoi Turcot va nous tomber sur la tête, pourquoi les wagons du Métro ne sont pas encore achetés pourquoi la Ste-Catherine à l’air de Port-au-Prince autour de notre légende qu’est le Forum. On se demande pourquoi les projets n’avancent pas, je n’ai pas la réponse mais j’ai hâte en maudit que quelqu’un mettent ces culottes et je crois que cette personne n’a pas encore immigré au Québec, c’est clair qu’il ou elle ne viendra pas d’ici, nous sommes trop habitués à l’immobilisme local.

Écrit par :

Amoureux de Montréal, fasciné par l'histoire de la ville, son urbanisme et sa toponymie, ni historien ni spécialiste du sujet. Martin aime trouver des réponses aux questions qui sont posées. Les billets que vous lisez ne sont que les résultats de la quête vers des réponses et le besoin de partager.