Le Maire Tremblay a tremblé

Le jeu-de-mots était facile, trop facile. Ce qui est aussi facile est de demander la démission du Maire Tremblay suite aux premières allégations mettant en vedette Gérald lui-même. Les mots de Zambito étaient choisis pour choquer, il a bien dit « que 3% allait au financement du parti du Maire Tremblay » et non « que 3% allait au financement d’Union Montréal ». La différence? La mention du nom de Tremblay. Personnellement, si je n’étais pas blogueur sur la vie Montréalaise, je ne pourrai pas vous dire qui est qui entre Union Montréal, Vision Montréal ou Projet Montréal. Le fait de nommer ce nom a tout simplement fait vibrer mon flux Twitter.

Demander la démission du Maire Tremblay est-il la solution? Je dois pencher du côté de Tremblay et dire qu’il est trop tôt pour quitter son poste suite aux allégations d’un seul témoin. La Commission Charbonneau sera longue et plusieurs autres noms seront énumérés. Attendons pour voir quelles autres têtes seront mises à prix. Ensuite, qui prouve que ce charmant M. Zambito nous raconte la vérité, il faudra de nouveaux entrepreneurs pour venir corroborer aux dires du premier témoin.

Nous avons exactement la même situation qu’à la fin de la semaine passée avec les allégations d’André Boisclair comme quoi le fiasco Hérouxville était une magouille de l’ADQ. Zambito comme Boisclair ne font que répéter des ouï-dire qu’ils se sont fait dire. Au sujet du 3% en question, « M. Milioto, à qui je le donnais, m’avait fait part que ça allait au parti politique du maire Tremblay », a raconté l’entrepreneur italien. Les « Y parait que » ne peuvent pas aller très loin, comment croire cet homme qui est devant la Commission quand lui-même persiste et signe qu’il est une connexion personnelle de la mafia, ce n’est pas comme si c’était une personne de confiance en partant.

Si le Maire Tremblay doit démissionner, ce n’est pas parce qu’il est coupable, c’est justement le contraire, c’est qu’il est innocent et ce, sur tous les différents niveaux du mot. Comme dans les autres accusations qu’ils ont choquées dans les années passées. Le Maire n’est pas au courant, c’est la raison qu’il s’est retrouvé Maire après tout. Il se présente bien, parle bien et à quelques certificats pour justifier sa position. Mais son grand avantage c’est qu’il est inconscient de ce qui se passe autour de lui. Gérald est un pantin, une marionnette qui a été mise en poste par des gens beaucoup plus intelligents qui sont présentement en train de sentir l’eau chaude et quand la pression monte, c’est ce même pantin qui doit y passer, pas les cerveaux derrières l’opération. Je n’ai pas honte de le dire, j’ai voté pour Tremblay dans le passé, même avec la corruption et tous ses défauts, il reste encore une meilleure option à Harel et Bergeron.

Ils nous restent quoi, nous bons Montréalais qui veulent ce qu’il y a de mieux pour la Métropole? L’arrivée du messie, l’arrivée d’une équipe qui va venir « shaker la cage » de l’établissement présent. Cette personne veut-elle cette position suite à ce qui se passe en ce moment? Seulement le temps le dira. La mémoire est une faculté qui oublie et beaucoup d’accusation peuvent encore apparaître entre maintenant et novembre 2013.

Franchement, je ne sais pas comment terminer ce billet, je ne sais pas quoi dire de plus, le croustillant de la Commission Charbonneau ne fait que commencer. Suite à l’affaire Zampino et Trépanier de mai et maintenant, celle-ci, vais-je encore voter pour Union Montréal? Probablement pas! Vais-je voter Harel ou Bergeron, qui ont déjà affirmés qu’ils seront présents lors des prochaines élections municipales? Non plus.

Écrit par :

Amoureux de Montréal, fasciné par l'histoire de la ville, son urbanisme et sa toponymie, ni historien ni spécialiste du sujet. Martin aime trouver des réponses aux questions qui sont posées. Les billets que vous lisez ne sont que les résultats de la quête vers des réponses et le besoin de partager.