Le complexe d’infériorité de Laval

Dans la catégorie, complexe d’infériorité, on ne peut pas faire bien pire que la nouvelle campagne pour Laval. Un 514 Bonifié où des acteurs sur un fond de silhouette de Montréal avec une petite musique 8-bits vous raconte pourquoi Montréal est la méchante, c’est cher, c’est gris. Morrow Communications semble avoir vraiment été fortement inspiré, même un peu trop par les publicités d’Apple de Mac vs Windows. Le look, la façon de passer le message même la construction de la publicité ressemble étrangement à une pub Mac vs Windows.

Laval a une très mauvaise réputation, dans le fond ce n’est pas si pire que ça, mais est-ce que j’y habiterai? Jamais! Les défauts qu’ils décrient haut et fort au sujet de Montréal dans leurs publicités sont pour moi des qualités énormes qu’aucune autre ville au Québec pourrait m’offrir. Laval est le summum d’une banlieue, un cliché tel qu’il est possible de voir dans les films. Les maisons toutes pareilles sur la même rue avec deux ou trois voitures par stationnement, des centres d’achat à perte de vue, des quartiers complets où il est impossible d’aller au dépanneur sans prendre son automobile. Laval c’est tout cela et encore plus.

Laval c’est l’image d’Honda Civic modifiés à chaque coin de rue, de jeunes loups qui portent tous des t-shirts Ed Hardy autour du Lovers, pour moi Laval c’est ça! Vous voyez comment ça peut-être stupide d’utiliser des clichés pour décrire une ville, c’est ce que Morrow Communication a décidé de faire. S’assurer de descendre son voisin seulement pour que Laval semble être juste un peu mieux.

Le problème c’est qu’ils n’ont pas tapé sur le bon clou, le « compétiteur » de Laval ce n’est pas Montréal, les gens qui habitent Montréal le font souvent par choix, choisir d’y rester ou choisir d’y venir. Les compétiteurs de Laval c’est les Longueuil, Brossard et Terrebonne qui à mon avis en offrent beaucoup plus. Il n’y a pas d’option entre Montréal et une autre ville, si tu es dans le 514 c’est parce que c’est là que tu veux habiter, tu sais ce qui t’attend et tu décides de vivre avec les bons et les mauvais côtés de la grande ville, Montréal est uniques au Québec. Mais si tu choisis d’habiter la banlieue, tu magasines, tu vas regarder laquelle des banlieue t’offre plus pour ton style de vie, certains choisirons l’accès facile à l’autoroute, la proximité de leur travail, celui où le pont est plus facile à traverser, il y a vraiment des dizaines de banlieues autour de Montréal qui peuvent t’offrir une panoplie de services et de commodités différents.

Dans ces publicités, remplacez Laval par Terrebonne, Québec, Longueuil, Limoilou et c’est du pareil au même. Ces publicités sont génériques et peuvent s’appliquer à n’importe quel banlieue. Ces publicités sont entièrement dépourvues de personnalité, tout comme la ville dont ils essaient d’en faire la promotion.

Laval – 10 et demi de Morrow.ca sur Vimeo.

Laval-Vert de Morrow.ca sur Vimeo.

Laval-450 de Morrow.ca sur Vimeo.

Commentaires

Écrit par :

Amoureux de Montréal, fasciné par l’histoire de la ville, son urbanisme et sa toponymie, ni historien ni spécialiste du sujet. Martin aime trouver des réponses aux questions qui sont posées. Les billets que vous lisez ne sont que les résultats de la quête vers des réponses et le besoin de partager.