Le Airbus 380, une visite quotidienne à Montréal.

Le 2 octobre 1950, un Lockheed Constellation 749 arrivait à Dorval. Donc, 60 ans qu’Air France vol au Québec et pour fêter l’occasion, un vol spécial d’un Airbus 380 arrivera à Dorval, un des premiers aéroports à s’équiper pour recevoir le mégajumbo. Le 7 octobre prochain le vol AF346 partira de Paris Charles-de-Gaule pour arriver à Montréal à 17h30. Le vol de retour, vol AF347 repartira le même soir à 19h30 pour arriver à Paris le lendemain matin seulement. Air France offre des vols de 380 vers New-York, Johannesburg et Tokyo.

Mais aujourd’hui, lepoint.fr nous annonçait qu’à partir de 2011 un vol quotidien en Airbus 380 reliera Roissy et Montréal. Question de réduire le nombre de vols déjà existant entre les deux plus grandes villes francophones au monde. Nous recevons déjà 1 ou 2 vols de boeing 747 dans un total de 4 liaisons, il est donc logique et économique pour le grand transporteur de choisir Montréal comme une de ces villes de choix.

Lors des récentes rénovations à l’aéroport de Dorval entre 2005 et 2009, Montréal fut l’un des premiers aéroport au monde à créer un quai d’embarquement seulement pour ce géant volant. Lors d’un vol d’essai le 12 novembre 2007, cette dépense fut grandement critiquée comme inutile, Montréal ne serait jamais une destination de choix pour Air France. Il semble bien que ces détracteurs devront s’excuser, car, la proximité de Montréal au Nord-Est américain et canadien a sûrement poussé dans la balance de choisir YUL comme la 4e destination du 380 pour le transporteur aérien.

Avec l’arrivée de l’Hotel Marriott, de la nouvelle jetée internationale, la réfection du rond-point Dorval, du lien ferroviaire imminent depuis la construction de la gare sous l’aéroport et l’annonce de plusieurs nouvelles destinations au cours des dernières semaines, il est fort à parier que Montréal pourra s’éloigner de l’aéroport de Calgary dans la liste des aéroports les plus occupés au Canada. En ordre vous retrouverez Pearson (30 368 339 visiteurs), Vancouver (16 177 438), Montréal (12 224 534) et Calgary (12 175 011)

Ne pas nommer le nom actuel de l’aéroport de Dorval dans le billet était complètement voulu et un choix personnel.

Airbus 380
Écrit par :

Amoureux de Montréal, fasciné par l'histoire de la ville, son urbanisme et sa toponymie, ni historien ni spécialiste du sujet. Martin aime trouver des réponses aux questions qui sont posées. Les billets que vous lisez ne sont que les résultats de la quête vers des réponses et le besoin de partager.

3 Comments

  1. Pierre-Eliottt
    04/10/2010

    Pour les mêmes raisons personnelles, je ne parlerai pas de la ville de Dorval, qui n’existe pas.
    Et je ne parlerai pas de Montréal, qui s’appelle en fait Ville-Marie.
    À quand un billet pour nous dire que la terre est plate ?
    Même les Français qui n’aiment pas de Gaulle (j’en suis) parlent de Paris-CDG !

    Hé ho, du bateau ! Ça fait 10 ans que Trudeau est mort !
    Votre refus de le nommer dans votre billet, câlice ! ça doit lui faire beaucoup de mal…

    Ah, c’était tellement mieux avant…

  2. 04/10/2010

    Cher commentateur qui n’ose pas nommer son nom ou même offrir un vrai courriel. Voici donc ma réponse, Comme je disais, ce n’est qu’un choix personnel. Premièrement, Aéroport Paris-CDG c’est un peu plus sérieux que Aéroport Montréal-PET.

    Blague à part, Ne trouvez-vous pas ironique de surnommer le nom d’un établissement en utilisant le nom de la personne qui voulait le fermer. La où vous avez raison c’est que la ville de Dorval n’existe pas, on parle ici de l’arrondissement, c’est pour cette même raison que je ne mentionne nullement la ville de Dorval, mais juste Dorval.

    Malheureusement, je n’étais pas de cette terre quand Magellan a prouvé qu’elle était ronde et non plate. Je ne suis pas français, je n’ai donc pas d’opinion sur De Gaulle, tant qu’à moi, il avait l’air de bon gars. et je n’étais pas encore de ce monde quand Ville-Marie est devenue Montréal. Je ne peux donc pas justifier votre point de vue la dessus.

    Mais j’ai vu la débâcle de Mirabel et pour cette raison, je me donne le droit personnel de nommer l’aéroport du nom que je veux.

    Finalement, Dorval a changé de nom en 2004, voilà que 6 ans et non 10 comme votre argument le stipule. Je vous prit donc, cher monsieur mes sincères excuses, mais je crois que vos arguments ne tiennent pas.

    Après tout, n’y a t’il pas encore des gens de souche anglo-saxonne qui nomment le Boulevard René-Levesque, Dorchester, renommé depuis 1987 ? Ou bien Park Avenue qui depuis 1961 est Avenue du Parc ?

  3. Louis Bouchard
    06/10/2010

    Quote: je ne parlerai pas de la ville de Dorval, qui n’existe pas.

    Je demeure dans une ville qui s’appelle bel et bien , croyez-le ou non, Dorval!
    Cette ville existe bien et il fait bon y vivre.
    LB

Les commentaires sont fermés.