La Rue Bernard vue par le New-York Times

Tout comme la plupart des blogues sur Montréal ces temps-ci, nous allons fort probablement vous parler de la grève des cols bleus, de l’Autoroute Bonaventure et de la recherche des wagons de métro parfaits. Mais cette fois-ci, je vais faire dans le positif et ce sera court malheureusement. Il semble y avoir une histoire d’amour entre le New York Times et Montréal, à tous les quelques mois, on se retrouve avec une revue d’un resto ou encore un article sur le surf de rivière ou bien encore sur les partys en ville. Le très bon blogue Montréalités Urbaines m’a pointé vers un autre article, cette fois-ci sur la revitalisation de la rue Bernard dans le Miles End.

La revitalisation a été difficile, plusieurs magasins n’ont simplement pas survécu à la construction échelonnée sur plus de deux ans. Nous avons vu des institutions comme le Futembule mourir de sa belle mort pour plus tard renaitre sous le nom de Helm, mentionné dans cet article du NYT. Comme Montréalités Urbaines le mentionne, les comparaisons avec la rue St-Laurent sont trop faciles et j’espère que d’ici quelques années, nous reverrons une « main » en vie suite à la construction qui a aussi fait souffrir plusieurs marchands.

Si c’est ce que ça prend pour faire revivre une artère principale, je me demande ce que Verdun attend pour donner un coup de peinture à la rue Wellington et ce que la ville de Montréal attend pour jeter un coup d’oeil nouveau à la Promenade Ontario et à la Rue Masson qui malgré quelques rénovations mineures n’ont rien changé dans la perception du public.

Ces articles de journaux sont habituellement écrits par de Montréalais et ensuite envoyé aux journaux sous forme de communiqué de presse. Comme nous le savons, les journaux adorent recevoir des articles écrits pour eux et où ils n’ont pas besoin de payer des journalistes. Au moins, ça fait parler de Montréal dans un journal qui pour l’instant à encore un peu de poids et peut-être forcé la main à quelques amis du sud de venir nous rendre visite cet été.

Commentaires

Écrit par :

Amoureux de Montréal, fasciné par l'histoire de la ville, son urbanisme et sa toponymie, ni historien ni spécialiste du sujet. Martin aime trouver des réponses aux questions qui sont posées. Les billets que vous lisez ne sont que les résultats de la quête vers des réponses et le besoin de partager.