Institution ou ruine ?

Je commence tout de suite en affirmant haut et fort que je ne suis pas un admirateur d’Héritage Montréal et de son président, M. Dinu Bumbaru. Ceci étant dit, je crois qu’ils ont quand même leur place. Héritage Montréal a pour mission de protéger le patrimoine Montréalais, mais ce patrimoine, qui doit décider ce qu’il est? En ce moment la belle et grande pinte « Guaranteed Pure Milk » est en train de se refaire une beauté. Mais voilà que j’entends certaines personnes crier à l’injustice puisque le Restaurant Ben’s a goûté aux pelles mécaniques. Dans un futur rapproché, le « Diner » Orange Julep de la rue Sherbrooke Est passera aussi sous le bistouri pour laisser place à de beaux condos tout neufs. De l’autre côté des barricades, vous retrouverez ceux et celles qui veulent voir de belles tours changer la ligne d’horizon de la ville. Des tours comme le Hilton Garden Inn ou le Louis-Bohème qui ajoute un peu de hauteur et de densité au centre-ville.

Où est le juste milieu? Qui devrait-il prendre la décision? L’expression « La beauté est dans l’œil de celui qui regarde » est à son plus fort. Pour moi, regarder le « Farine Five Roses » clignoter reste encore un brin de fierté, un signe de « Montréalisme » ou passer regarder les belles voitures à l’Orange Julep de Décarie est encore quelque chose de spécial. J’ai vu beaucoup, beaucoup de spectacles au Spectrum, ma tête est remplie de souvenir, de mon premier spectacle des Cowboys Fringants ou des bonnes années de Banlieue Rouge, mais la perte du bâtiment, de la coquille qu’était cette salle de spectacle devrait-elle m’affecter?

Qu’est-ce qui fait que les transformations des usines Impérial Tobacco, Cogeco, Lowney’s ou du Village Angus passent avant la sauvegarde des usines de la RCA Victor, des ateliers ferroviaires de la Pointe-St-Charles ou bien du Planétarium de Montréal? Griffintown en ruine a été comparé de multiple fois au Faubourg à m’lasse qui a été décimé par la construction de la Tour Radio-Canada.

La question mérite donc d’être posée, qui prend les décisions? Qui doit décider ce qui est beau ou non, ce qui est kitch ou juste de mauvais goûts, ce qui doit être mis à terre ou sauvegardé? Et vous, qu’est ce que vous aimeriez sauvegarder?

[/caption]
Écrit par :

Amoureux de Montréal, fasciné par l'histoire de la ville, son urbanisme et sa toponymie, ni historien ni spécialiste du sujet. Martin aime trouver des réponses aux questions qui sont posées. Les billets que vous lisez ne sont que les résultats de la quête vers des réponses et le besoin de partager.