Feu rouge à Montréal

Certaines statistiques dans les médias ce matin, 5 décès et 30 blessures graves sur 657 incidents en plus de six ans. C’est le bilan du tournant optionnel à droite sur feu rouge, des nombre que franchement je m’attendais à voir beaucoup plus élevé, donc selon moi, et selon ma seule et unique opinion, je considère le changement une réussite sur toute la ligne.

Jusqu’au moment que l’on tombe sur l’île de Montréal où la manœuvre est encore illégale et je l’espère le restera pour un bon bout de temps. Je voyage beaucoup et j’ai eu la chance de voir que les Montréalais ne conduisent pas si mal que ça, mais les automobilistes, cyclistes et les piétons manque de jugement ou de pratique, un des deux. Mais nos automobilistes ne conduisent pas pire qu’ailleurs, nous avons tout simplement de différentes habitudes. En plus d’être automobiliste, je suis aussi cycliste et piétons, donc je ne parlerai pas que d’un seul point de vue. Mais le jugement de certain est surement manquant ce qui peu causer des problèmes pour les autres.

Par exemple, cyclistes, si je suis dans mon auto, dans la voie de droite, avec mon clignotant pour tourner vers la droite, plantez-vous pas à ma droite, vous le savez que je tourne maudit innocent, aller à ma gauche ou vous ne m’empêcherez pas de faire ma manœuvre et que vous ne retarderez pas les gens derrières moi non plus. Piétons, quand le p’tit maudit bonhomme commence à clignoter, ça veut dire que vous n’aurez pas le temps de traverser les 6 voies du Boulevard Pie IX. Vous automobilistes, quand il y a une flèche pour aller tout droit pour 5 secondes avant que la lumière change pour un vert solide, ça veut tout simplement dire que vous n’avez pas le droit de tourner.

C’est quelques règles pour chacun des trois groupes sembles logique, mais le gros bon sens semble être juste dans les publicités de Nissan car ces simples règles sont brisées tous les jours, des centaines de fois et ce par tous ces groupes qui devraient se séparer la chaussée. Tant et aussi longtemps que la logique n’aura pas été distribuée gratuitement par le gouvernement, malheureusement, trop de gens en manqueront.

Ce n’est pas que nous sommes plus stupides qu’ailleurs, ça veut juste dire que nous ne savons pas mieux, nous n’avons jamais eu à savoir mieux. Les feux de circulation sont un de ses éléments que nous n’avons jamais vraiment eu à point.

Revenons à notre statistique d’ouverture, 5 décès et 30 blessés, est-ce que cette statistique prend compte de la hausse du nombre d’automobilistes? Est-ce que cette statistique prend en compte que peut-être, juste peut-être l’accident aurait eu lieu peut importe? Est-ce que cette statistique prend peut-être en compte que les piétons ou le cycliste était peut-être eux aussi dans le tord. Si un vélo ou un piéton se fait frapper pendant qu’une auto tourne à droite, ça veut dire que le vélo ou le piéton allait surement continuer tout droit, sans se soucier de la lumière qui devait être rouge, c’est donc lui qui est en fautes et non la personne derrière le volant.

Trop souvent l’automobiliste est coupable et pendu avant d’être jugé, mais ce n’est pas parce que je suis à pied et sur deux roues que je ne dois pas suivre les lois. Montréal, tournant à droite, pas encore, je ne suis pas prêt.

Combien de morts pensez-vous qu’il y a juste sur cette intersection en Inde?

Écrit par :

Amoureux de Montréal, fasciné par l'histoire de la ville, son urbanisme et sa toponymie, ni historien ni spécialiste du sujet. Martin aime trouver des réponses aux questions qui sont posées. Les billets que vous lisez ne sont que les résultats de la quête vers des réponses et le besoin de partager.

2 Comments

  1. 19/08/2010

    J’aimerais ajouter que, en général, les automobilistes québécois conduisent mal. L’an dernier, je suis allé à Old Orchard, et en revenant au Québec, j’ai vraiment pu le constater. Déjà que je roulais à 130km/h, je me suis fait couper 3 fois par la droite, par du monde qui allait plus vite, et les trois fois, c’était par des voitures immatriculées au Québec.

    Le problème est tout simplement qu’on décide de ne pas obéir aux règles si elles nous empêches de faire ce qu’on veut. Et ça s’applique également aux piétons et aux cyclistes.

  2. 19/08/2010

    Franc,

    je ne suis pas tout à fait d’accord, je ne crois pas que nous conduisons « mal » je crois tout simplement que nous avons une façon différente de conduire, rapide surtout, Je voyage régulièrement et je vois des stupidités partout dans le monde et à ce que je vois, c’est pas mieux ailleurs, à l’exception de la vitesse, je crois que les Québécois conduise relativement bien.

    La vitesse malheureusement, te fait manquer des panneaux, te fait manquer des accès et des coin de rues. Je crois sincèrement que nous conduisons trop vite mais pas mal.

Les commentaires sont fermés.