L’Époque en vidéos

Si vos parents sont plus âgés, disons 70 ans et plus et s’ils sont comme les miens, peut-être n’ont-ils pas changé d’adresse depuis de belles lunettes. Mes parents habitent en ville dans un condo et leurs garçons les ont déménagés à cet endroit voilà seulement quelques années. En vidant des espaces que nous n’avions pas vu depuis 20-30 ans, je peux vous raconter nous avons trouvé quelques petits trésors familiaux avec eux.

Malheureusement, mes parents n’étaient pas très technos dans les années 60 et 70 et si nous avons trouvé beaucoup de photos, nous n’avons pas eu la chance de Louis Pelletier. Qui? Louis est un internaute qui, à l’aide de sa chaîne YouTube, partage de petites vidéos familiales qu’il déniche à gauche et à droite. Je suis tombé sur ses clips et je lui ai demandé si je pouvais en discuter avec mes lecteurs. Il me raconte alors qu’il fait de la recherche depuis quelques années sur les cinémas amateurs, de famille et industriel, qu’il fait transférer ses bobines en versions numériques pour les collectionner.

Les vidéos ne sont jamais très longues, presque toujours intéressantes et il m’est impossible de regarder ses vidéos sans vous présenter mes préférées.

Inondation, rue Craig, 1934


Inondation au coin des rue Craig et de Bleury. Film 9,5mm.

Le 5 mars 1934, des rues de Montréal sont inondées quand quelques conduites d’eau importantes éclatent suite au gel de la fin février avec des températures ayant atteint les -24 °C sans le facteur vent. Selon nos recherches, ce sont les résultats de ses bris d’aqueduc qu’il est possible de voir sur cette vidéo probablement capturés dans le secteur de Craig (St-Antoine) et Bleury. D’après les journaux, même la circulation des tramways est interrompue pendant quelques heures. Comme quoi les retards dans le transport en commun ne datent pas d’hier.

La visite du R-100

En 1930, un dirigeable visite le canada et effectue un arrêt à Montréal. C’est le début par l’Angleterre d’un projet de transport aérien sur tout l’empire britannique à l’aide de deux vaisseaux, le R -100 et le R -101.

Le R-100 quitte Cardington en Angleterre dans la nuit du 28 juillet 1930 pour arriver à l’aéroport principal de Montréal, celui de St-Hubert, un peu plus de 78 heures plus tard le 1er août 1930. Le ballon passera au-dessus de Montréal impressionnant tous ceux et celles qui auront la chance de mettre les yeux dessus.

Après un voyage sur d’autres parties d’Amérique du Nord, il retournera en Europe le 17 août et ne reviendra malheureusement jamais. Voyez-vous, le 5 octobre 1930, durant son vol inaugural entre Londres et Karachi, le frère du R-100, le R-101 s’écrasa, tuant 48 des 54 passagers et du même coup le projet sera abandonné presque instantanément. Nous sommes forcés de croire que voir ce dirigeable dans le ciel de Montréal devait être remarquable et reste un des points mineurs de l’histoire qui m’intéresse le plus. Et bien content de visionner ce clip.


Le R-100 amarré à la tour spécialement fabriqué pour l’occasion à l’aéroport de St-Hubert
Photo: Archives de Montréal, VM94-Z41-4

L’incendie de 1936

Le 17 août 1936, les pompiers sont appelés à la mercerie « La Maison canadienne chez Cohen » située au 1101 rue Sainte-Catherine Est, le feu se propage rapidement au second étage et la fumée s’accumule dans tout l’édifice. Une explosion soudaine fera céder le toit qui entraînera deux murs extérieurs. Six hommes furent ensevelis sous la brique et les débris.

Trois pompiers perdirent la vie durant cet incident, François-d’Assise Montpellier dit Beaulieu, de la caserne 6 et Pierre-Jérôme Plouffle, de la caserne 5, fut tué sur le coup par l’explosion. Albert Guérin, de la caserne 2, inconscient dans la rue, souffrant d’une fracture du crâne, succombera d’une hémorragie cérébrale à l’hôpital Saint-Luc la même journée. La ville leur offrira des funérailles civiques.


La Presse, 18 août 1936

Le Couronnement de George VI

À l’époque où le canada était encore un pays à la merci de l’Union Jack, Édouard VIII renonce au titre de roi au nom de l’amour pour une divorcée américaine. Disons d’avance que si je respecte les traditions, je ne comprends absolument rien à la monarchie et leurs règles archaïques.

C’est alors que Georges VI, le prochain en liste pour le poste sera couronné le 12 mai 1937 et on décorera le dominion pour l’occasion. Cette vidéo nous montre la rue St-Jacques présentant ses plus beaux atouts pour l’événement. Comme la souveraine actuelle n’est pas très loin de manger les pissenlits par la racine, je me demande vraiment si les rues de Montréal reprendront les décorations pour souligner finalement la prise du trône par Charles qui doit avoir hâte en maudit que maman rende l’âme.

Les clubs de raquettes

Nous avons écrit dans le passé au sujet des clubs de raquettes et je vous invite à le lire pour une mise en contexte. Nous pouvons voir ici des clubs sportifs en action au parc Lafontaine en 1938 qui pratiquent LE sport à la mode de l’époque.

La raquette avait quelques épreuves, que ce soit la course (comme sur la vidéo), la course à obstacles ou bien la course longue distance, des légendes étaient créées grâce à ce sport. Lord Stanley ou Percival Molson sont des vedettes de la raquette que vous pouvez déjà avoir entendues parler dans l’histoire de Montréal.

Je vous invite à vous inscrire à la chaîne de Louis qui nous a permis de partager ces trouvailles uniques. Même s’il n’a pas téléversé de nouveaux clips depuis 6 mois, dieu sait quand il trouvera la prochaine perle rare. Pour l’instant, vous pouvez y voir d’autres vidéos de Montréal, de Sherbrooke ou même de Sorel.

Il m’est impossible de regarder ces images sans penser qu’on infiltre la vie privée de quelqu’un et pourtant il est fascinant de pouvoir jeter un coup d’œil sur ce qu’on voit habituellement qu’en photo.

Club de raquette

Photo: Musée McCord, Collection Notman.

Pendant qu’on y est

Saviez-vous que ProposMontréal a une chaîne YouTube? Notre série « Saviez-vous que » actuellement en ligne vous présente de courtes vidéos sur des faits que vous ne connaissiez peut-être pas sur Montréal. Par exemple, saviez-vous que le beurre d’arachide avait été inventé ici même? Ou bien, que le premier centre commercial du canada se trouvait à St-Laurent?

Commentaires

Écrit par :

Amoureux de Montréal, fasciné par l'histoire de la ville, son urbanisme et sa toponymie, ni historien ni spécialiste du sujet, Martin n'était même pas nés à l'époque de 99% des sujets discutés de ce site. Il aime trouver des réponses aux questions qui sont posées. Les billets que vous lisez ne sont que les résultats de la quête vers des réponses et le besoin de partager.