Encore une liste: En vedette, Le Métropolis

Une autre semaine, une autre liste de top quelque chose. Heureusement, Montréal y apparaît plus souvent qu’autrefois dernièrement et ça nous fait des bretelles « à péter ». Aujourd’hui la vedette est la salle de Spectacle de la Ste-Cath, Le Métropolis. Si comme moi, vous avez connu votre Métropolis plus jeune en écoutant Jici Lauzon dans l’émission du même nom à la télé de Radio-Canada, sachez que même avant l’arrivée de cette récente liste de la compagnie Pollstar, L’endroit qui est sous la gestion de L’Équipe Spectra de 1997 a toujours eu la côte de l’industrie.

Pollstar est la source où les salles de concert qui se respecte envoie leurs recettes de l’année pour être calculé, un genre de Neilson pour billets vendus. Le Métropolis n’est donc pas « La Meilleure » salle de type « club » au Canada comme vous allez lire dans les journaux demain mais, la salle qui, selon les calculs de Pollstar, arrive en 9e position dans le monde dans les ventes de billets, ce n’est quand même pas une mauvaise place pour apparaître. Les gérants d’artistes regardent cette liste année après année et base souvent leur tournée selon où ils peuvent vendre le plus de billets et Montréal a toujours été bien placé dans cette liste. Le Centre Bell est également un des amphithéâtres les plus utilisés sur la planète pas très loin derrière le Madison Square Garden de NY et le O2 de Londre.

Le Métropolis est une salle de plus ou moins 2 300 places selon le type de spectacle qui a commencé sa vie comme une patinoire ! Ouvert 1884, cet espace fut au cours des années suivantes, un théâtre, un cinéma, de retour à un théâtre, un cinéma érotique en 1960 et une discothèque en 1987. Spectra en prend possession en 1997 et la salle devient ce que l’on connais aujourd’hui.

Alors voici cette liste selon Pollstar et Bravo à L’équipe Spectra

Écrit par :

Amoureux de Montréal, fasciné par l'histoire de la ville, son urbanisme et sa toponymie, ni historien ni spécialiste du sujet. Martin aime trouver des réponses aux questions qui sont posées. Les billets que vous lisez ne sont que les résultats de la quête vers des réponses et le besoin de partager.